Détails

Corpus humanum est un remake de '' Kropp i Rom '' (Le corps dans l'espace). A l’origine, il était une étude de la forme du corps féminin basé sur quelques-unes des anciennes photographies d'artistes comme Rudolf Koppitz, Helmut Newton, Jean-Christophe Destailleur ou Augusto De Luca. La représentation du corps nu dans la photographie est très ancienne, presque autant que la photographie elle-même. Les photos nues peuvent être utilisées à des fins scientifiques et éducatives, telles que des études ethnographiques, la physiologie humaine ou l'éducation sexuelle. Mais dans le cas de Corpus humanum, le type de nu qui est montré est le nu artistique. Travailler avec le nu artistique consiste avant tout à distinguer les différences entre le nu et la nudité. La nudité est un retour à la nature. Les animaux sont nés avec la fourrure, des plumes ou des écailles, alors que nous, les humains, sommes nés complètement nus. Le nu, cependant, est esthétique et définit la frontière entre la nature et l'art. Alors que la nudité est ressentie comme une réduction, ou même comme une infirmité, le nu est une promotion et une sorte de symbole de plénitude. Il est alors vu comme un idéal. Cet idéal et cette plénitude nous renvoient à la notion de '' Beauté ''. Le nu n’est pas un sujet dans l'Art, il est plutôt une catégorie d'art lui-même. L'art devient un avec le nu parce que le nu est aussi ancien que l'art. Même l'Eglise Chrétienne, qui a rejeté néanmoins le corps et a désapprouvé la nudité, a donné une place au nu dans la Bible : Adam et Eve au Paradis, Pietà ou Le Jugement Dernier. Sculpture, peintures, photographie : les tentatives pour représenter le nu n’ont jamais cessé et sont encore d’actualité aujourd'hui. C’est ici que l’étude « Corpus Humanum » commence. Il s’agit d’une série de 19 photographies en noir et blanc d'une femme caucasienne nue. Comme dit précédemment, je me suis inspiré des artistes comme Rudolf Koppitz ou Jean-Christophe Destailleurs. Je suis également inspiré par l‘Homme de Vitruve, conçu par Leonardo Da Vinci. Tout cela m'a fait conduit à prendre des photographies en noir et blanc du corps féminin nu, qui est décrit comme parfait. Mais, en tant que photographie, mon travail semblait déjà-vu. Il manquait une nouvelle dimension. J’ai alors décidé d'expérimenter. C’est en manipulant les photos, que j’ai créé « Corpus Humanum », à partir d’une photographie de moi et une photographie du modèle, dans la même position. J'ai réalisé une double exposition des deux images, et ainsi est née la série : une double exposition d'une seule image pour obtenir une image géométrique du corps féminin retranscrit à partir d'un angle inconnu.

Rédigez votre propre commentaire

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent écrire des commentaires. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Corpus Humanus #03

En stock

Référence Produit : salim003
120,00 €
Oeuvre tirée d'une série de 19 photographies en noir et blanc d'une femme caucasienne nue, inspirée des artistes comme Rudolf Koppitz, Jean-Christophe Destailleurs, voire Léonard de Vinci. Chaque oeuvre est réalisée à partir d'une double exposition d'une seule photographie pour obtenir une image géométrique du corps féminin retranscrit à partir d'un angle inconnu.

* Champs obligatoires

Achats 100% confiance !

Avec KOWOK™ achetez en toute sécurité et toute confiance !

KOWOK™ a mis en œuvre un modèle de "Place de Marché" qui vous permet d'acheter en toute tranquillité

  • 1- Les Artistes présentés sur KOWOK™ SHOW se sont tous engagés contractuellement à présenter des œuvres originales, respectant les droits d'auteur, droits de Marque et droits à l'image.
  • 2- Toute oeuvre est accompagnée d'un certificat d'authenticité signé et daté par l'Artiste.
  • 3- Lorsque vous achetez une œuvre sur KOWOK™ SHOP, le paiement n'est pas enregistré par l'Artiste mais par KOWOK™. Vous disposez d'un délai légal de rétractation de 15 jours à réception de l'œuvre. Lorsque vous avez reçu l'œuvre, que vous la jugez conforme à sa description et que le délai légal de rétractation est échu, alors KOWOK™ procède au règlement de l'Artiste.
  • 4- Le paiement sur KOWOK™ SHOP est assuré par la solution PAYPAL sécurisée, filiale de la société EBAY. KOWOK™ ne conserve pas vos coodonnées bancaires.

 

Réalisez vos achat sur KOWOK™ SHOP en toute confiance et en toute sécurité.

 

Informations complémentaires
Artiste Emeric Roger Georges Salimon
Description de l'oeuvre Corpus humanum est un remake de '' Kropp i Rom '' (Le corps dans l'espace). A l’origine, il était une étude de la forme du corps féminin basé sur quelques-unes des anciennes photographies d'artistes comme Rudolf Koppitz, Helmut Newton, Jean-Christophe Destailleur ou Augusto De Luca. La représentation du corps nu dans la photographie est très ancienne, presque autant que la photographie elle-même. Les photos nues peuvent être utilisées à des fins scientifiques et éducatives, telles que des études ethnographiques, la physiologie humaine ou l'éducation sexuelle. Mais dans le cas de Corpus humanum, le type de nu qui est montré est le nu artistique. Travailler avec le nu artistique consiste avant tout à distinguer les différences entre le nu et la nudité. La nudité est un retour à la nature. Les animaux sont nés avec la fourrure, des plumes ou des écailles, alors que nous, les humains, sommes nés complètement nus. Le nu, cependant, est esthétique et définit la frontière entre la nature et l'art. Alors que la nudité est ressentie comme une réduction, ou même comme une infirmité, le nu est une promotion et une sorte de symbole de plénitude. Il est alors vu comme un idéal. Cet idéal et cette plénitude nous renvoient à la notion de '' Beauté ''. Le nu n’est pas un sujet dans l'Art, il est plutôt une catégorie d'art lui-même. L'art devient un avec le nu parce que le nu est aussi ancien que l'art. Même l'Eglise Chrétienne, qui a rejeté néanmoins le corps et a désapprouvé la nudité, a donné une place au nu dans la Bible : Adam et Eve au Paradis, Pietà ou Le Jugement Dernier. Sculpture, peintures, photographie : les tentatives pour représenter le nu n’ont jamais cessé et sont encore d’actualité aujourd'hui. C’est ici que l’étude « Corpus Humanum » commence. Il s’agit d’une série de 19 photographies en noir et blanc d'une femme caucasienne nue. Comme dit précédemment, je me suis inspiré des artistes comme Rudolf Koppitz ou Jean-Christophe Destailleurs. Je suis également inspiré par l‘Homme de Vitruve, conçu par Leonardo Da Vinci. Tout cela m'a fait conduit à prendre des photographies en noir et blanc du corps féminin nu, qui est décrit comme parfait. Mais, en tant que photographie, mon travail semblait déjà-vu. Il manquait une nouvelle dimension. J’ai alors décidé d'expérimenter. C’est en manipulant les photos, que j’ai créé « Corpus Humanum », à partir d’une photographie de moi et une photographie du modèle, dans la même position. J'ai réalisé une double exposition des deux images, et ainsi est née la série : une double exposition d'une seule image pour obtenir une image géométrique du corps féminin retranscrit à partir d'un angle inconnu.
Délai de livraison 10 jours
Galerie d'images N/A
Titre de l'oeuvre Corpus Humanus #03
Couleur principale Noir & Blanc
Dimensions de l'oeuvre 75x60 cm
Profil artiste sur Kowok Emeric Roger Georges Salimon
Encadrement photo Sans
Dimensions avec encadrement Non
Style photo Nu
Tirages photo 30
Support photo Impression sur PVC 5mm ou en option impression papier Fine Art (+200 €)